Après avoir fait le point sur les différentes écharpes de portage et porte-bébés et sur les termes employés pour parler des différentes positions possibles pour porter bébé, nous rentrons à présent dans le détail de ces positions, avec quelques explications sur la façon de les utiliser (à quel âge, dans quel porte-bébé, dans quelles circonstances).

Quelques positions ventrales

Quand on porte sur la hanche ou sur le dos, il n’y a pas beaucoup de variations possibles – le bébé pourra être plus ou moins décentré, plus ou moins haut, mais sa posture elle-même sera toujours sensiblement identique. Par contre, quand on porte devant, on a plus de choix.

Ventre à ventre : c’est une position verticale et centrée, le bébé fait face au porteur et est dans la position physiologique qui correspond à son âge et à son développement : genoux plus hauts que les fesses, jambes dans l’axe du bassin pour un nourrisson ou écartées pour un plus grand, dos arrondi (si l’enfant ne le tient pas de lui-même).
Age : utilisable dès la naissance (en respectant la physiologie tel qu’expliqué ci-dessus, c’est-à-dire en n’écartant les jambes qu’une fois que l’ouverture du bassin le permet), jusqu’à ce que cela ne soit plus confortable (pour l’enfant ou le porteur)
Moyens de portage le permettant : quasiment tous, mais idéal en écharpe de portage, porte-bébé mei-tai ou  préformé (on préférera souvent un portage décentré en écharpe sling).
Particulièrement adapté pour :  temps d’éveil d’un tout petit, sommeil, balades…

En ventre à ventre, le bébé fait face au porteur. La position doit respecter son développement, notamment en ce qui concerne l’ouverture des jambes.

Assis de profilc’est une position verticale dans laquelle la position physiologique est obtenue de profil par rapport au porteur, similaire à la position dans laquelle on donne un biberon en portant son bébé dans un bras. Les jambes sont regroupées, les bras devant le bébé au niveau de sa poitrine ou de son visage, sa tête calée dans le creux de l’épaule du porteur.
Age : utilisable dès la naissance, jusqu’à ce que cela ne soit plus confortable (pour l’enfant ou le porteur)
Moyens de portage le permettant : idéal en écharpe de portage ou en sling, possible également en Mei-Tai ou en préformé.
Particulièrement adapté pour :  temps d’éveil d’un tout petit, sommeil, balades… C’est une position pratique quand on a besoin d’être assis (dans les transports en commun par exemple). Elle satisfait particulièrement les bébés curieux qui ont ainsi un plus grand angle de vision. Elle permet de donner le biberon sans sortir son bébé de l’écharpe.

L’Assis de Profil est une position verticale, utilisable dès la naissance, qui permet notamment aux bébés curieux d’avoir un plus grand angle de vision qu’en ventre à ventre.

Ventral décentré : il s’agit d’une position un peu intermédiaire entre le ventre à ventre et l’assis de profil. Le bébé est placé de trois-quart face par rapport au porteur, enroulé au niveau de la poitrine, sur un axe légèrement en diagonale (sa tête côté épaule du porteur, ses fesses au niveau du centre du corps). On l’appelle aussi parfois « Madone redressée » (en référence à la position d’allaitement dite de la Madone).
Age : utilisable dès la naissance, jusqu’à ce que cela ne soit plus confortable (pour l’enfant ou le porteur)
Moyens de portage le permettant : écharpe de portage ou sling
Particulièrement adapté pour :  temps d’éveil d’un tout petit, sommeil, balades… et comme son deuxième nom l’indique, pour réinstaller un bébé après une tétée dans l’écharpe en le relevant sans trop le déranger.

La position « Ventral décentré » (Madone redressée), ici en écharpe sling.

Positions spécifiques et cas particuliers

Position d’allaitement : il est possible d’allaiter dans tous les moyens de portage physiologiques, soit en « Madone » (bébé allongé à l’horizontale,une main passant derrière la maman sous son bras, ventre contre ventre), soit à la verticale (en portage hanche notamment, ou en décentrant un portage ventral) en desserrant l’écharpe ou le porte-bébé afin de baisser la tête du bébé au niveau du sein. On veille toujours à ce que le tissu ne recouvre pas la tête du bébé qui doit pouvoir se dégager du sein à tout moment (sa tête est donc soutenue non pas par le moyen de portage, mais par le coude ou la main de la maman), et bien sûr on garde un oeil sur son enfant pendant qu’il tête pour vérifier que tout se passe bien.
Age : dès que l’allaitement est bien en place, et que l’on est suffisamment à l’aise avec son moyen de portage.
Moyens de portage le permettant : tous
Particulièrement adapté pour : uniquement l’allaitement, ce n’est pas une position de transport : dès que bébé a fini de téter, il faut le redresser. 

La position d’allaitement (ici réalisée en écharpe tissée à partir d’un enveloppé croisé) n’est pas une position de transport, elle est réservée au moment de la tétée.

Face au monde : on appelle « face au monde » les positions ventrales dans lesquelles le bébé est dos au porteur. Cependant, ces positions ne sont généralement pas recommandées, pour différentes raisons. Dans un face au monde « classique » dans lequel le bébé serait à califourchon dans l’écharpe de portage, la position physiologique n’est pas respectée  pour ce dernier (le dos droit et non arrondi,  il n’est pas assis mais en suspension sur son entrejambe). Dans un face au monde « en bouddha » (parfois appelé « en lotus » ou encore « en tailleur« ), on pallie à ce problème en asseyant le bébé, les jambes repliées à l’intérieur du porte-bébé, mais c’est alors pour le porteur que la position devient vite inconfortable car le corps à corps ne peut se faire complètement et le bébé a tendance à tirer vers l’avant. Et dans tous les cas, les positions face au monde posent un problème de sur-stimulation du bébé, qui ne peut pas se tourner vers son porteur pour s’y soustraire, se protéger ou s’endormir. Un bébé particulièrement curieux pourra tout aussi bien observer le monde dans d’autres positions lui offrant un large champ de vision (assis de profil, hanche, dos) sans les inconvénients du face au monde direct.
Age : à partir de 4 mois minimum, suivant la tonicité du bébé
Moyens de portage le permettant : écharpe, sling
Particulièrement adapté pour : courte durée dans un environnement calme, pendant une période d’éveil d’un bébé qui apprécie cette position. On préférera néanmoins utiliser d’autres positions dans la mesure du possible. 

Le berceau : on parle de position berceau lorsque le bébé est allongé dans l’écharpe ou le porte-bébé, à l’horizontale, généralement installé de profil par rapport au porteur (contrairement à la position d’allaitement où il lui fait face). Cette position ne doit pas être utilisée car elle présente des risques importants au niveau des voies respiratoires du bébé. Pour un portage en toute sécurité, il convient de porter son bébé uniquement dans des positions verticales (à part la position d’allaitement, qui ne doit être utilisée que le temps de la tétée).
Partager

One Response to Le lexique du portage (3) : les positions en détail

  1. Elisa Brown dit :

    I came across your Le lexique du portage (3) : les positions en détail | Blog de La Maison Du Porte-Bébé website and wanted to let you know that we have decided to open our POWERFUL and PRIVATE website traffic system to the public for a limited time! You can sign up for our targeted traffic network with a free trial as we make this offer available again. If you need targeted traffic that is interested in your subject matter or products start your free trial today: http://shorturl.van.ee/h

Répondre à Elisa Brown Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

valerie.s
About The Author

valerie.s

Valérie, porteuse depuis 5 ans et 2 enfants, et monitrice de portage à Lille