Porter son enfant est une évidence pour la plupart d’entre nous, mais ce n’est pas toujours le cas pour tout le monde. Il est légitime de se poser des questions avant de faire ce choix, mais certaines idées reçues ont la vie dure – en particulier chez ceux qui n’ont jamais essayé. Voici donc un petit tour d’horizon de ces réflexions que l’on entend parfois, et les raisons pour lesquelles il ne faut pas se laisser freiner par celles-ci. 

1 – Porter bébé, « c’est compliqué ! »

Une écharpe de portage, il faut la nouer, c’est vrai, et donc apprendre une nouvelle technique. Est-ce vraiment plus compliqué que de déchiffrer le mode d’emploi pour déplier la poussette de compétition et y fixer tous ses accessoires ?

Qui plus est, il existe des ateliers de portage afin d’aider les débutants à s’en sortir plus facilement, et une fois qu’on a un peu pratiqué, nouer son écharpe devient aussi facile que d’enfiler son manteau (ou de déplier sa poussette !). Et pour ceux qui ont vraiment peur des noeuds, il existe d’autres types de porte-bébés, comme les slings (à anneaux) ou les préformés (à boucles), qui n’en nécessitent même pas.

Sling Babylonia Prunella

Le porte-bébé sling, ou écharpe à anneaux (ici un modèle de Babylonia), permettent d’installer rapidement et facilement son bébé, sans avoir besoin de nouer le porte-bébé.

2 – Porter son bébé, « ça fait mal au dos »

Les  parents qui portent leur bébé ne sont pas masochistes : si ça leur faisait vraiment mal au dos, ils arrêteraient. Une écharpe ou un porte-bébé physiologique adapté, bien réglés, ne doivent pas être inconfortables pour le porteur. On ne doit pas avoir à compenser ou modifier sa posture naturelle lorsqu’on porte son enfant, que ce soit sur le ventre, la hanche, ou le dos.

En écharpe de portage notamment, les pans bien étalés dans le dos permettent d’éviter les douleurs en répartissant le poids sur tout le haut du corps, voire également sur les hanches. Si porter votre enfant vous fait mal, il est temps de prendre contact avec votre monitrice de portage préférée afin d’y remédier.

L’écharpe de portage avec ses pans bien étalés permet de répartir le poids et d’éviter les douleurs – ici avec une écharpe Je Porte Mon Bébé

3 – Avec le porte bébé, « le bébé s’habitue et on ne peut plus le poser, il devient capricieux »

Le bébé porté, au contraire,a souvent une phase d’indépendance vers 8 ou 9 mois, où il découvre la motricité et n’a plus du tout envie d’être portés (au grand désespoir des parents !). Mais on n’a pas besoin d’attendre 8 mois pour que bébé prennent, à son rythme, de l’autonomie. Un nouveau-né a un grand besoin de contact, et en satisfaisant ce besoin, on l’aide à prendre confiance et à se détacher de son parent – tout comme on ne peut se débarrasser de sa soif qu’en buvant à satiété. 

4 – Si bébé est porté, « on ne coupe pas le cordon, les bébés sont moins sociaux »

Porter son enfant, c’est aussi lui permettre d’être à la bonne hauteur pour partager le monde avec lui.

On porte bébé à hauteur d’adulte : on lui offre ainsi la possibilité de découvrir plus facilement le monde qui l’entoure, et pas seulement les personnes qui s’occupent spécifiquement d’eux. N’est-il pas plus facile de montrer des choses et de parler à son enfant quand on l’a près de soi, que lorsqu’il se trouve à distance dans une poussette ?

5 – Si on porte bébé, »il apprend moins vite à marcher »

Ce n’est pas parce qu’on porte son bébé qu’on doit le porter toute la journée : les parents qui ne portent pas ne laissent pas leur enfant attaché en poussette ou en cosy du matin au soir, c’est la même chose pour les parents porteurs. De plus, porter son bébé favorise le développement de son équilibre, nécessaire à l’apprentissage de la marche.

6 – L’écharpe de portage, « c’est quand même cher pour un bout de tissu »

Une écharpe porte-bébé de qualité coûte cher, justement parce que ce n’est pas un simple bout de tissu : la matière et le tissage particuliers aux écharpes sont importants pour garantir un portage confortable et en toute sécurité. Suivant son budget, on peut choisir une bonne écharpe en entrée de gamme, ou décider de se faire plaisir avec une magnifique édition limitée que l’on portera comme un vêtement de luxe. Et puis si vraiment on hésite à cause du prix, pourquoi ne pas mettre une écharpe de portage ou un porte-bébé physiologique sur la liste de naissance ?

7 – Le porte bébé sling ou l’écharpe,c’est un truc de bonne femme

Il suffit de voir les regards féminins se tourner vers un papa qui porte son bébé pour se convaincre que ces messieurs ont tout à gagner à se mettre au portage ! Plus sérieusement, le portage peut aider les papas à faire connaissance avec leur enfant et à prendre leur place dans la nouvelle relation qui se bâtit. Et sur un simple plan pratique, les hommes aussi ont besoin d’avoir les mains libres quand ils se promènent avec leur famille !

Écharpe porte-bébé pour faire connaissance avec son nouveau-né, une étape importante pour les papas.

8 – Le portage des bébés, c’est un « truc de hippie »

Et pourtant, qu’y a-t-il de plus pratique pour se déplacer en milieu urbain, entre les trottoirs étroits, les voitures mal garées et les transports en commun ? Le portage est un outil, que chacun peut adapter à son mode de vie, et même à son style vestimentaire… On y trouvera son compte quel que soit son style !

9 – Porter son bébé, si on n’allaite pas, ça n’a aucun intérêt

Porter son bébé il est vrai, est un excellent outil quand on allaite son enfant. Le peau à peau favorise la lactation lorsque celle-ci a du mal à s’installer, et plus tard, il permet de faire téter son bébé confortablement et en toute discrétion un peu partout. Cependant allaitement et portage ne font pas partie d’un pack : on peut allaiter sans porter, tout comme on peut porter sans allaiter. D’ailleurs, il est tout à fait possible de donner un biberon en écharpe de portage, grâce à la position Assis de Profil !

Écharpe de portage et position « Assis de Profil » qui permet de donner le biberon au bébé porté.

10 – Le portage du bébé ça va bien les 3 premiers mois, mais après faut pas exagérer

Un bébé porté, bien sûr, ça grandit. Il y a des différences énormes entre un nouveau-né de quelques jours, un bébé de 3 mois,  un bambin de 12 mois. Alors évidemment, on ne porte pas de la même manière un nourrisson et un bébé plus grand, même si on peut utiliser le même outil : on l’adapte au développement de son enfant, et un bambin qui marche ne va pas passer sa journée en écharpe de portage. Cependant un porte-bébé physiologique reste adapté aux bébés plus grands, et il est tout à fait possible de l’utiliser aussi longtemps qu’on le souhaite (et surtout comme on le souhaite), jusqu’à ce que son bébé n’en soit plus un, du tout. 

Partager

3 Responses to Porter bébé : 10 idées reçues sur le portage (et comment y répondre)

  1. Armelle dit :

    Pourquoi toujours mettre en opposition le portage et la poussette ? J’utilise personnellement les 2, selon les circonstances, et je ne voie pas l’intérêt de devoir se posittionner pour l’un ou pour l’autre. Cette opposition contribue à mon avis à la vision que certains parents ont d’un bébé porté. C’est dommage, car les 2 modes de « transport/promenade » de bébé ont leurs avantages et inconvénients.

  2. valerie.s valerie.s dit :

    Il ne s’agit pas d’opposer portage et poussette, mais celle-ci reste souvent le point de comparaison des « non-porteurs », la référence qu’ils connaissent et qui leur parlent. Mais bien sûr qu’on peut associer poussette et portage, selon ses envies et ses besoins !

  3. flo77150 dit :

    Merci pour les conseils ^^

    pour des écharpes de portages encore plus facile a installer pour porter bébé, n’hésitez pas a aller sur a portee des coeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

valerie.s
About The Author

valerie.s

Valérie, porteuse depuis 5 ans et 2 enfants, et monitrice de portage à Lille